Member Log-in
Élection 2020 au N.-B.2020-09-11T18:10:54+00:00

Dossiers clés des élections provinciales 2020

La Chambre de commerce pour le Grand Moncton demande aux partis politiques provinciaux de placer immédiatement l’emphase sur une relance économique continue afin de permettre au Nouveau-Brunswick de retrouver le chemin de la croissance.

La Chambre a fait connaître sa liste de priorités en prévision des élections du 14 septembre prochain.

  • Nous devrions clarifier l’idée fausse selon laquelle le Nouveau-Brunswick récompense les entreprises aux dépens des propriétaires fonciers en matière d’impôts. Les entreprises du Nouveau-Brunswick paient, en moyenne, près de trois fois plus d’impôt foncier que les propriétaires résidentiels.
  • Double imposition
  • Pleine municipalisation du N.-B.
  • Arbitrage exécutoire – Les municipalités de toute la province ont mis en évidence des problèmes avec les sentences arbitrales pour les secteurs de la police et des pompiers et ont demandé des modifications. Les municipalités ont observé que les salaires et les sentences arbitrales sont plus élevés que les salaires et les sentences obtenus grâce au processus de négociation collective libre. En vertu de la loi sur les relations professionnelles, les policiers et les pompiers n’ont pas le droit de grève et leurs employeurs n’ont pas le droit de déclarer un lock-out.
  • Les projets d’infrastructure ne seront pas entrepris dans le cadre de l’accord actuel.
  • Aucun financement pour le volet Transport en commun
  • Les entreprises du Nouveau-Brunswick sont déjà parmi les plus réglementées et surtaxées d’Amérique du Nord.
  • Le fardeau fiscal est toujours l’un de nos principaux problèmes au niveau provincial et aussi au niveau fédéral.
  • Le sud-est du Nouveau-Brunswick représente plus de revenus touristiques annuellement que l’ensemble de l’Île-du-Prince-Édouard. C’est un secteur clé de la croissance de notre région. Le tourisme doit devenir un pilier économique du Nouveau-Brunswick,
  • La Chambre de commerce pour le Grand Moncton vise à rétablir les services d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) dans notre région afin de mieux répondre aux modèles régionaux d’établissement des nouveaux arrivants. De plus, nous cherchons à accélérer la reconnaissance des titres de compétences étrangers pour les nouveaux immigrants partout au Canada – la province et les associations sont directement impliquées dans ce dossier.
  • Le Grand Moncton et d’autres grandes régions de la province ont désespérément besoin de plus de logements, en particulier de logements abordables avec services de soutien et de logements dirigés par des pairs.
  • Si nous continuons à voir les fonds réduits et l’argent retenu, le nombre de personnes sans abri continuera d’augmenter. Il semble que la province a reçu 300 millions de dollars du gouvernement fédéral et a choisi de reporter le déblocage des fonds, ce qui signifie que chaque année, une partie du financement est rendu disponible. La province ne financera que 151 logements abordables au cours des trois prochaines années, et ce n’est pas suffisant pour répondre à la demande.
  • Les entreprises du centre-ville de Moncton sont particulièrement mises au défi. Ils se battent pour survivre au milieu de la COVID-19, et chaque jour, leurs travailleurs et leurs clients doivent faire face à un problème croissant d’itinérance. Il est temps que tous les partis s’engagent à financer des logements abordables avec des services globaux dès maintenant.
  • La marijuana médicale est une industrie de 100 milliards de dollars dans le monde. Le Nouveau-Brunswick (et le Grand Moncton en raison de la présence d’Organigram) pourrait devenir un centre d’innovation et de recherche sur la marijuana médicale. Mais l’industrie a besoin du soutien des gouvernements provincial et fédéral.
  • Tourisme autour du cannabis – Il est temps que la province élargisse sa vision des ventes de cannabis sous licence pour inclure les «ventes directes». Organigram a l’idée d’un centre d’accueil où les gens pourraient être éduqués sur la consommation sécuritaire du cannabis, comment le produit pourrait être inclus dans les recettes. Cela pourrait devenir un autre attrait touristique (un peu comme les microbrasseries qui peuvent effectuer des visites, etc.).
  • Le Nouveau-Brunswick est peut-être le chef de file au pays en ce qui concerne les ouvertures d’entreprises et les personnes qui retournent au travail, mais cela est davantage dû à notre succès à maintenir les cas de pandémie à un niveau bas, et non au soutien du gouvernement aux entreprises. Le N.-B. a été parmi les moins actifs dans le soutien aux entreprises qui tentent de se redresser. Nous avons besoin d’un programme d’aide stratégique et concis qui offre de bons investissements selon nos moyens, tout en gardant à l’esprit le déficit de la province.

Série des chefs (webinaires)

Kevin Vickers – Parti libéral

Blaine Higgs – Parti progressiste conservateur

David Coon – Parti vert

MacKenzie Thomason – NPD

Kris Austin – Alliance des gens

Série des chefs (webinaires)

Kevin Vickers – Parti libéral

Blaine Higgs – Parti progressiste conservateur

David Coon – Parti vert

MacKenzie Thomason – NPD

Kris Austin – Alliance des gens

Tables rondes sur le développement économique

Industrie du cannabis

Innovation

Relance économique

Tables rondes sur le développement économique

Industrie du cannabis

Innovation

Relance économique

inspiring growth // inspirer la croissance